Showroom dummies, Etienne Bideau-rey, Giselle Vienne

Sur scène, il y a des danseurs , des mannequins..ils évoluent dans une sorte de ballet mécanique. Le spectacle se développe progressivement de l'inertie au déréglement du mécanisme. On est troublé entre les acteurs qui imitent des automates et les mannequins présents sur la scène, il y a un jeu sur l'artificiel, le vivant le non-vivant.

Le spectacle s'appuie sur le  texte   Wanda von Dunajew dans La Vénus à la fourrure de Sacher-Masoch.