My own private idaho, 1991

C'est un filme qui m'intrigue beaucoup. Quelques scènes qui opèrent comme par métaphores ou par symbole m'ont beaucoup marquées. Je citerai pêle-mele, la scène où Mike est pris d'un accès de sommeil du à sa narcolepsie, il rêve de sa mère qui le tient dans ses bras, la scène où son orgasme est symbolisé par une maison qui tomberait du ciel, la route où il se trouve toujours perdu... et on en revient à l'errance. C'est peut être pour cela que le film me perturbe, c'est dans sa périgrinaton ce n'est pas un chemin tout tracé cette histoire . On sent une narration sous-jacente, bien sûr mais là ne réside pas l'essentiel.

Pour situer un peu le film:on se trouve dans un univers un peu à la William Burroughs, le New York des années 90 dans le milieu de la drogue et de la prostitution où vivent Mike et Scott, plus ou moins amants. L'un est issu d'une famille aisée, a l'avenir tout tracé l'autre lorsqu'il ne sombre pas dans une crise de narcolepsie cherche sa mère. 

/essayer de garder un souvenir qui s'étiole/