Gakona / Palais de Tokyo

L'exposition s'inspire d'une base scientifique énigmatique située dans le village de Gakona, au centre de l'Alaska. Le programme de recherche américain HAARP (High-frequency Active Auroral Research Program) y ferait des recherches sur la transmission de l'électricité et l'électromagnétisme.  L'exposition constituée des oeuvres de Micol Assaël, Ceal Floyer, Laurent Grasso et Roman Signer interroge alors nos peurs et nos fantasmes sur les pouvoirs de l'électricité.

La mise en place de l'exposition a vraiment un côté expérimental, au sens où le spectateur vit une expérience et que les oeuvres des artistes sont issues de recherches scientifiques, suivant la figure du savant fou.


Roman Signer
Roman Signer

On attendait alors que chaque oeuvre produise une expérience immédiate. C'est pour cela que je me suis moins attardée sur l'installation de Laurent Grasso ou de Ceal Floyer qui étaient pour moi, moins spectaculaires.

Micol Assaël, Chizhevsky lessons
Micol Assaël, Chizhevsky lessons
panneau à l'entrée de l'installation de Micol Assaël
panneau à l'entrée de l'installation de Micol Assaël

L'aspect expérimental se retrouve aussi à l'entrée de l'installation de Micol Assaël,par  la présence de ce panneau et la signature d'une décharge .

L'installation se vit alors comme une expérience sensorielle: picotements , bruit sourd. Micol Assël modifie l'espace avec légereté.

Micol Assaël, Chizhevsky lessons
Micol Assaël, Chizhevsky lessons